La Grande Ourse

théâtre poétique et musical

accueil     //       spectacle(s)     //     action artistique     //      compagnie     //      images et sons     //      calendrier  

 

//                                              //

//                                              //

//                                              //

//                                              //

//                                              //

présente

La Grande Ourse

//                                              //

//                                              //

//                                              //

Il y a quelqu'un dans le vent

pièce pour voix, vent et trombone //////

C0LLAGES POÉTIQUES ET SONORES


Chansons sur le vent et l’orage.

Récits de joies, de peurs, de colères, fragments d’intimité.

Poèmes légers comme les nuages, portés par la musique.

Murmures de la pluie, claquement du tonnerre.

Images du ciel et de ses mouvements.

Tous ces éléments se développent sur le plateau, se juxtaposent, se superposent, composent une toile, une partition.

Les textes et chansons sont des créations. Leur écriture s’est nourrie de la lecture de Guillevic, Queneau, Ponge, Hans Arp, Michaux, Bachelard...



UNIVERS MUSICAL


Le jeu avec les mots, leurs sens et leurs sonorités est porté par une voix d’homme et deux voix de femmes qui se déploient en soli, se tissent en choeurs, se mêlent au son du trombone. Il y a du souffle, il y a de l’air, il y a du mouvement.

Les rugissements du vent, le bruit de l‘averse, les frictions des éléments sont fabriqués main, sur scène. Avec des tubes en plastic, du tissu, des parapluies... Matériaux simples et objets du quotidien deviennent sources sonores et rythmiques.

Se concentrer sur ces quelques éléments permet de développer au maximum leurs possibilités et de montrer leur richesse dans la création de paysages sonores.

La composition musicale peut naviguer entre des pièces épurées et d’autres plus complexes. Les arrangements des chansons sont faits pour une, deux ou trois voix, accompagnées ou non du trombone ou d’objets sonores.

Les arrangements des pièces purement musicales sont faits pour trombone, objets sonores et/ou percussions corporelles.



SIMPLICITE, ÉPURE


L’esthétique du spectacle est sobre, épurée.

Le décor est léger : un grand dais translucide. Ce sont principalement les corps, les costumes, les parapluies et la lumière qui dessinent l’espace.

La manipulation des objets sonores fait surgir des images poétiques.





LA PUISSANCE DES ÉLÉMENTS


Courir sous la pluie, sauter dans les flaques, lutter contre le vent, se rouler dans la neige.

Observer les nuages qui filent dans le ciel. Avoir peur de l’orage.

Les enfants vivent avec les éléments.

Les phénomènes atmosphériques leur donnent matière à jouer et à rêver.  

Quand les éléments se déchaînent, manifestent leur force et leur violence - tempêtes, ouragans, tornades - ils suscitent en eux comme en chacun des émotions puissantes et frappent leur imaginaire.

“Il y a quelqu’un dans le vent“ est une évocation poétique et chantée des phénomènes naturels qui transforment et bouleversent la réalité et le quotidien.



LA F0RCE DES ÉM0TI0NS


Les enfants vivent leurs émotions avec intensité. Elles mobilisent tout en eux : le corps, les sens, l’esprit, l’imagination. Elles organisent ou désorganisent leur conduites, bousculent leur réflexion, favorisent leur créativité. Elles sont constitutives de leur relation à eux-mêmes et aux autres. Les exprimer, les reconnaître, les nommer, les apprivoiser sont des étapes essentielles de la construction de leur équilibre et de leur autonomie.


Il est des émotions diffuses qu’on identifie difficilement ou parfois indicibles.

Le ciel nous tend son miroir. Nous reconnaissons dans ses mouvements et ses couleurs ceux de nos humeurs. Sa lumière éclaire nos paysages intérieurs.

“Il y a quelqu’un dans le vent“ est une traversée au plus près des émotions des enfants et des adultes qu’ils deviendront. 



LES MYSTÈRES DE LA NATURE


L’homme est fasciné par les grandes puissances de l’univers. Par son imagination, il métamorphose les mouvements de l’air en forces occultes, capables des pires méfaits et de merveilles. Ainsi sont nés les grands mythes et récits fondateurs de nos civilisations.

Le vent est une force élémentaire souvent reliée aux passions humaines.

Il est aussi perçu comme instrument de création. Une des images les plus fortes est celle de la violente tempête qui permet une renaissance.

“Il y a quelqu’un dans le vent“ invite à entrer dans la dimension symbolique et philosophique de notre relation aux forces de la nature.

Création et jeu

Naton Goetz /// chanteuse et comédienne

Jean Lucas /// tromboniste, chanteur et comédien
Véronique Borg /// chanteuse et comédienne


Conception et écriture

Véronique Borg


Composition, arrangements, direction musicale

Jean Lucas


Création lumières et régie générale Bertrand Truptil


Regard extérieur

Éric Domenicone


Conseil pour les objets sonores

Alfred Spirli


Costumes et scénographie

Sabine Siegwalt

avec la collaboration de Virginie Meyer


Administration /Production /Diffusion

AZAD PRODUCTION,

Nicolas Ringenbach

Stéphanie Lépicier

plus de photos  •••  

“Un jour de pluie est aussi beau

qu'un jour de soleil.

Ils existent tous les deux,

chacun à sa façon.“

Fernando Pessoa,
Le gardeur de troupeaux